Un cargo turc arraisonné en Libye sur fond de tensions en Méditerranée

Un cargo turc arraisonné en Libye sur fond de tensions en Méditerranée
Tous droits réservés ASSOCIATED PRESS
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les forces du maréchal Haftar, hostiles au gouvernement de Tripoli, sont à l'origine de cette saisie. Elle intervient après la ratification d'un accord entre Ankara et Tripoli.

PUBLICITÉ

Les forces de l'Est libyen ont annoncé avoir arraisonné un cargo turc. Objectif : fouiller le navire selon les autorités du maréchal Haftar, hostile au gouvernement officiel. Le cargo a été saisi en Méditerranée orientale. Cette annonce intervient en plein contentieux entre Athènes et Ankara après un accord militaire signé entre la Turquie et la Libye.

"Nous avons tout à fait conscience de l'intensification des efforts pour renverser le gouvernement libyen légitime," a déclaré le président turc Recep Tayyip Erdogan. "Récemment, nous avons noté des soutiens sérieux à l'administration libyenne légitime. Nous évaluerons tous les moyens de soutien militaire, y compris au sol, sur mer et dans les airs si nécessaire".

L'accord entre Ankara et le gouvernement officiel de Tripoli a été ratifié samedi par le Parlement turc. Les autorités de Tripoli profitent de la saisie du cargo turc pour dénoncer les agissements du maréchal Haftar, dans l'est du pays, qui menaceraient selon elles la sécurité dans toute la région et même en Europe.

De son côté, Athènes condamne l'accord entre Ankara et Tripoli. Le chef de la diplomatie grecque Nikos Dendias a effectué dimanche une visite à Benghazi, dans l'est libyen. Une manière de s'opposer à la Turquie qui veut étendre ses frontières maritimes au sud.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'opposition turque semble en mesure de conserver les villes clés, selon les résultats préliminaires

En Turquie, des élections municipales aux enjeux nationaux

Turquie : au moins vingt-deux migrants sont morts après le naufrage de leur embarcation