DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le coronavirus progresse en Espagne, Madrid annonce des mesures économiques d'urgence

euronews_icons_loading
Spain Virus Outbreak
Spain Virus Outbreak   -   Tous droits réservés  Alvaro Barrientos/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Taille du texte Aa Aa

Une ministre du gouvernement espagnol a été testée positive au coronavirus. Il s'agit de la ministre de l'Egalité, Irene Montero, qui est par ailleurs la compagne de Pablo Iglesias, le leader du parti Podemos, qui a, lui, été placé en quarantaine.

3 000 malades, 84 morts

L'Espagne a enregistré ce jeudi une forte augmentation du nombre de cas : près de 3 000 malades et 84 morts. Le Premier ministre Pedro Sanchez a annoncé des mesures économiques d'urgence, notamment pour soutenir les hôpitaux :

«Nous allons transférer 2,8 milliards d'euros aux régions afin qu'elles puissent allouer les ressources nécessaires aux services de santé pour lutter contre le coronavirus. C'est un montant qui va permettre aux régions de renforcer leurs services de santé qui souffrent de la tension provoquée par l'accélération de l'épidémie. Nous allons également mobiliser environ 1 milliard d'euros sur le budget national destiné aux interventions sanitaires prioritaires identifiées par le ministère de la Santé."

Ecoles fermées, 4 localités confinées

Conséquence de cette épidémie de coronavirus, le gouvernement espagnol a annoncé, à l'instar de la France, la fermeture de toutes les écoles, collèges et universités. Des établissements scolaires avaient déjà fermé, notamment en Catalogne et surtout dans la capitale, qui concentre près de la moitié des cas de contaminations. Par ailleurs, quatre localités du nord du pays ont été confinées, une première en Espagne.

Au cœur de cette crise, les hôpitaux, plus que jamais sous pression, redoutent de connaître un scénario à l'italienne. Avec l'accélération de l'épidémie, les services d'urgence et de réanimation pourraient être rapidement saturés.