DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Le canton de Genève offre le salaire minimum le plus élevé au monde

euronews_icons_loading
Les Suisses ont voté pour un smic très élevé
Les Suisses ont voté pour un smic très élevé   -   Tous droits réservés  screen grab from France television vidéo
Taille du texte Aa Aa

C'est le plus haut salaire minimum du monde, et on le trouve à Genève. Ce week-end les électeurs ont dit oui à un Smic à plus de 4 000 euros brut. Genève est le troisième canton suisse -sur 26- à avoir un Smic, adopté dans une période difficile, mais son montant est plus élevé que dans le Jura et Neuchâtel.

"En période de pandémie on a vu des gens faire la queue pour obtenir de l'aide alimentaire, ça nous a choqués", raconte une passante.

En Suisse, on travaille 42 heures par semaine. L'heure sera désormais payée 23 francs brut, soit 21 euros brut. Ce sera 5 francs suisses de l'heure de plus pour les salariés de ce salon de coiffure, pas facile à avaler pour le patron Sébastien Carpentier, qui ne sait pas comment il va faire, en pleine crise du Covid, où ses finances sont déjà difficiles.

A titre de comparaison, les pays européens sont loin derrière les 4 086 francs suisses mensuels du canton de Genève. Le Luxembourg est en tête des 27, avec un Smic brut à 2 142 euros. 1 539 euros pour la France, soit 1 219 euros net, ou 8 euros de l'heure. Parmi les pays les moins bien lotis, la Bulgarie est bonne dernière avec un Smic à 312 euros brut.

A noter qu'i n'y a pas de Smic en Italie ou au Danemark.

Les gens sont en difficulté
Michel Charat
président du groupe transfrontalier

Si la mesure fait rêver, le coût de la vie est aussi très cher à Genève, une ville qui attire une clientèle de luxe et des hauts-fonctionnaires internationaux.

"Quand on voit le prix des loyers qui se situent très souvent autour de 2 000 francs suisses, quand on voit les assurances sociales, notamment l'assurance maladie... Parfois, nous avons besoin d'assurances supplémentaires que les gens ne peuvent pas se permettre, explique Michel Charat. Les gens sont en difficulté. Il y a souvent des factures à payer quand on va à l'hôpital".

30 000 salariés vont profiter de cette hausse de salaire ; les deux tiers sont des femmes.