EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

En Birmanie, Aung San Suu Kyi a été inculpée

En Birmanie, Aung San Suu Kyi a été inculpée
Tous droits réservés AP Photo/Eugene Hoshiko
Tous droits réservés AP Photo/Eugene Hoshiko
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En Birmanie, la cheffe de facto du gouvernement civil Aung San Suu Kyi a été inculpée, deux jours après son arrestation par l'armée qui a mené un coup d'Etat.

PUBLICITÉ

C'est une décision qui semble replonger le pays quelques années en arrière.

En Birmanie, Aung San Suu Kyi a été inculpée ce mercredi, deux jours après son arrestation par l'armée qui a mené un coup d'Etat. La cheffe du gouvernement civil, accusée d'avoir enfreint une loi sur les importations, se trouve en détention provisoire, au moins jusqu'au 15 février. Depuis lundi, des raids ont été menés dans les locaux de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie, qui avait remporté les élections en novembre dernier.

Depuis le début de la semaine, les appels à la désobéissance civile se multiplient : les médecins, en première ligne du mouvement, affichent leur soutien à Mother Suu, en arborant un ruban rouge, aux couleurs de sa formation politique. Et d'autres civils manifestent aussi leur mécontentement.

"On a aussi tapé sur des casseroles la nuit dernière", affirme une fonctionnaire, "jusqu'à ce qu'elles ne soient plus en état ! On l'a fait parce que c'est la seule chose qu'on peut faire pour le moment. Je suis heureuse de l'avoir fait, et en même temps, on veut que la communauté internationale soit consciente de cette situation car on n'a pas les moyens de riposter et de faire le poids face aux militaires".

Au Japon, des milliers de manifestants se sont réunis pour appeler le gouvernement à prendre des mesures, à la suite du coup d'Etat en Birmanie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Birmanie : Aung San Suu Kyi a été partiellement graciée

No Comment : en Birmanie, la drogue par en fumée

L'armée congolaise affirme avoir "déjoué un coup d'État" dimanche matin