EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Cargo à la dérive en mer de Norvège : mer agitée, remorquage reporté

Le cargo néerlandais "Eemslift Hendrika" à la dérive et sans équipage, le 06/04/2021
Le cargo néerlandais "Eemslift Hendrika" à la dérive et sans équipage, le 06/04/2021 Tous droits réservés Coast Guard Ship Sortland/AP
Tous droits réservés Coast Guard Ship Sortland/AP
Par Olivier Peguy avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les mauvaises conditions météo retardent le remorquage du cargo néerlandais à la dérive en mer de Norvège.

PUBLICITÉ

Les mauvaises conditions météo retardent le remorquage du cargo néerlandais à la dérive en mer de Norvège.

Les opérations initialement prévues ce mercredi ont été reportées de 24 heures.

Le navire est en perdition depuis lundi, pris dans une tempête.

Les moteurs sont en panne, et les membres d'équipage ont été secourus mardi de peur que le cargo ne coule.

Le plus grand risque, c'est que le navire coule ou qu'il vienne s'échouer sur les côtes, en provoquant une marée noire, ce qu'on veut éviter à tout prix.
Hans Petter Mortensholm
Agence norvégienne des situations d'urgence

Le cargo "Eemslift Hendrika" se trouve à une vingtaine de kilomètres des côtes norvégiennes, à la limite avec la mer du Nord.

Pour sauver ce bateau, il faut parvenir à le remorquer. Deux remorqueurs norvégiens sont sur zone. Mais il faut désormais aller accrocher des câbles sur le cargo.

Et c'est là que ça se complique : les fortes rafales de vent et les creux dans la mer sont telles que l'hélitreuillage des techniciens sur le navire est pour le moment trop risqué.

Les autorités norvégiennes ont donc décidé de reporter à ce jeudi les opérations, espérant que la mer sera moins agitée.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Grèce : une mission pour sauver les eaux polluées d'Ithaque

Pont effondré à Baltimore : les secours mettent fin aux recherches

A Aboud Dhabi, l'OMC plaide pour une action collective contre la pollution des océans