DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Roissy-Charles de Gaulle : arrivée des deux derniers vols Air France en provenance du Brésil

Access to the comments Discussion
Par euronews avec AFP
euronews_icons_loading
Les liaisons entre le Brésil et la France sont suspendues jusqu'au 19 avril 2021.
Les liaisons entre le Brésil et la France sont suspendues jusqu'au 19 avril 2021.   -   Tous droits réservés  Christophe Ena/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved.
Taille du texte Aa Aa

Les deux derniers vols Air France en provenance de Sao Paulo et Rio de Janeiro ont atterri ce mercredi matin à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle, avec à leur bord les derniers passagers en provenance du Brésil.

Annoncée mardi après-midi par Jean Castex, la suspension des vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19 est prévue jusqu'au 19 avril, selon le décret paru mercredi au Journal officiel.

Sous le regard des caméras de télévision, les derniers passagers en provenance du Brésil sont arrivés au compte-gouttes.

Tous ont dû faire un nouveau test Covid à l'arrivée en France, même s'ils en avaient réalisé un juste avant leur départ du Brésil.

Aurélien, étudiant en école de commerce en France, était au Brésil depuis un mois. "Nos parents nous ont dit de rentrer immédiatement parce que le Premier ministre français a décidé de suspendre tous les vols à destination du Brésil. Donc on n'avait pas trop le choix, on a pris les derniers billets possibles", a-t-il témoigné auprès de l'AFP.

Olivier, un Français résidant au Brésil, avait son billet de longue date car il a un rendez-vous pour se faire vacciner en France mercredi.

"C'est un moment de panique un peu injustifié. D'abord parce que ça fait au moins cinq ou six fois que je reviens en dix-huit mois et que c'est la première fois qu'on me demande ce luxe de scrupules", a-t-il réagi.

"Deuxièmement, parce que la situation au Brésil est grave, mais elle n'est pas aussi grave que le journal (télé) du soir le raconte ici. La vaccination au Brésil avance, elle avance plus vite qu'en France. Les précautions sont prises dans les grandes villes, Sao Paulo et Rio, donc on n'est pas au Far West non plus", a-t-il ajouté.

Le secrétaire d'Etat aux affaires européennes Clément Beaune a indiqué mercredi sur France 2 que la France étudiait des solutions de rapatriement du Brésil pour ses ressortissants, via des "vols particuliers ou indirects", ainsi que la possibilité de vérifications plus poussées, pour de "petits volumes de passagers", des quarantaines demandées à l'arrivée en France.

La situation sanitaire n'a cessé de s'aggraver au Brésil depuis février en raison de l'émergence d'un variant local du virus, appelé P1, considéré comme plus contagieux et plus mortel, mais encore très minoritaire en France.