This content is not available in your region

Assaut du Capitole : des documents de Donald Trump autorisés à être divulgués au Congrès

Access to the comments Discussion
Par euronews
euronews_icons_loading
Le président Donald Trump s'adressant à la foule près du Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021, archives
Le président Donald Trump s'adressant à la foule près du Capitole, à Washington, le 6 janvier 2021, archives   -   Tous droits réservés  Jacquelyn Martin/Copyright 2020 Jacquelyn Martin. All rights reserved.

Un revers pour Donald Trump : un tribunal américain a autorisé le transfert de certains documents à la commission d'enquête parlementaire sur l'assaut du Capitole. Documents que l'ancien président des États-Unis voulait garder secret, notamment la liste des personnes lui ayant rendu visite et l'ayant appelé le jour de l'attaque. Il y aurait moins 770 pages de documents à éplucher.

Parmi les autres documents que l'ancien président ne veut pas que le Congrès consulte figurent des mémos adressés à son ancienne attachée de presse, Kayleigh McEnany, une note manuscrite sur les événements du 6 janvier, ainsi qu'un projet de texte de son discours lors du rassemblement "Save America", qui a précédé l'attaque.

Le milliardaire républicain avait notamment invoqué le droit de l'exécutif à garder certaines informations secrètes.

"Les présidents ne sont pas des rois et le plaignant n'est pas président", a cependant asséné la juge Chutkan dans le document judiciaire.

Les avocats de Donald Trump ont déjà fait part de leur souhait de faire appel de cette décision, a rapporté le Washington Post.

L'annonce de la juge Chutkan intervient alors la commission parlementaire enquêtant sur l'assaut du Congrès a lancé mardi une nouvelle salve d'assignations à comparaître pour des proches de l'ex-président, notamment son ancienne porte-parole à la Maison Blanche, Kayleigh McEnany.

Le 6 janvier, des milliers de partisans du président républicain avaient pris d'assaut le siège du Parlement américain, dans le but de bloquer la victoire électorale du démocrate Joe Biden.

Plus tôt dans la journée, Donald Trump avait prononcé un discours devant la foule à quelques centaines de mètres de là, avançant - sans fondement - que l'élection lui avait été volée.

La commission d'enquête parlementaire cherche à obtenir le témoignage de responsables qui pourraient évoquer ce que le président savait de l'assaut avant qu'il ne se déroule, et ce qu'il a fait lorsque l'événement s'est produit.

Sources additionnelles • AP, AFP