EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Baltique : coupure générale d'électricité sur l'île danoise de Bornholm

L'incident intervient deux semaines après la découverte à l'est de Bornholm de quatre énormes fuites dans les deux gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l'Allemagne
L'incident intervient deux semaines après la découverte à l'est de Bornholm de quatre énormes fuites dans les deux gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l'Allemagne Tous droits réservés Photo : Mads Claus Rasmussen (Ritzau Scanpix)
Tous droits réservés Photo : Mads Claus Rasmussen (Ritzau Scanpix)
Par Euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'île danoise de Bornholm, voisine des lieux de sabotage présumé des gazoducs Nord Stream en mer Baltique, a été touchée lundi matin par une coupure générale d'électricité.

PUBLICITÉ

L'île danoise de Bornholm, voisine des lieux de sabotage présumé des gazoducs Nord Stream en mer Baltique, a été touchée lundi matin par une coupure générale d'électricité, a-t-on appris auprès de l'opérateur.

L'opérateur danois du réseau à haute tension Energinet pense que l'origine de la panne provient du câble électrique sous-marin reliant l'île de 40 000 habitants au continent, mais la cause exacte n'a pas encore été identifiée avec certitude.

"Il y a un défaut d'approvisionnement et Bornholm est sans électricité depuis 07h50", a expliqué à l'AFP une porte-parole d'Energinet.

"Nous pensons que cela peut venir du câble (sous-marin) mais cela peut très bien venir d'autre part dans le système", a-t-elle précisé.

Le courant devrait être rétabli sur l'île à la mi-journée grâce aux moyens de production locaux.

Un incident qui survient après les fuites sur Nord Stream

L'incident intervient deux semaines après la découverte à l'est de l'île de quatre énormes fuites dans les deux gazoducs Nord Stream reliant la Russie à l'Allemagne, provoquée selon les enquêteurs par des détonations sous-marines et un très probable sabotage.

La Russie, vers laquelle tous les regards se sont tournés, rejette toute responsabilité et accuse les Occidentaux qui dénoncent eux un "sabotage".

Depuis les fuites, le Danemark avait relevé d'un cran la sécurité autour des ses infrastructures énergétiques.

La semaine dernière, la police danoise a également annoncé avoir reçu des signalements de vols de drones non autorisés près de champs gaziers en mer du Nord, suivant des incidents similaires côté norvégien.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Escalade en Ukraine : pluie de missiles russes sur des villes, tensions à la frontière bélarusse

Plafonner ou non le prix du gaz importé dans l'UE ?

La Suède clôt l'enquête sur le sabotage des gazoducs Nord Stream