Après la visite de Volodymyr Zelensky à Washington, la Russie voit rouge

Volodymyr Zelensky et son homologue polonais Andrzej Duda
Volodymyr Zelensky et son homologue polonais Andrzej Duda Tous droits réservés Andrew Harnik/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par EURONEWS
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

En visite éclair, le président Zelensky a renforcé un peu plus ses liens outre-Atlantique. Il affirme être de retour avec un "gros contrat" pour cet hiver.

PUBLICITÉ

Une accolade chaleureuse et symbolique. De retour des États-Unis Volodymyr Zelensky a rendu visite à son homologue Polonais. Il remercie Andrzej Duda de l'aide apportée depuis le début de la guerre. Le président ukrainien revient avec un gros contrat passé avec les États-Unis pour l'hiver :

" Nous revenons de Washington avec de bons résultats. Avec quelque chose qui va vraiment aider. Quand on dit « patriotes » en Ukraine et aux États-Unis, on entend également la protection de l'État et du peuple. Ce problème a été résolu pour l'Ukraine. Il y a aussi les aides financières, il y a d'autres accords, nous en reparlerons plus tard."

Depuis cette visite, le Kremlin voit rouge.

Vladimir Poutine a tenté de minimiser cet accord qui montre seulement une "volonté de ne pas écouter la Russie". Il a assuré que son armée était prête à faire face au système de défense antiaérienne Patriot que les Etats-Unis vont fournir à l'Ukraine tout en louant les mérites de ses propres armes. Le chef du Kremlin a ajouté qu' il existe toujours un antidote face à ce système qu'il qualifie de vétuste. Pour lui, la livraison de Patriots est vaine et cherche seulement à prolonger le conflit.

Poutine s'est engagé cette semaine à doter son armée de tous les moyens nécessaires pour poursuivre ce conflit qu'il qualifie depuis le mois de février d' "opération spéciale".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Guerre en Ukraine : retour sur les ambitions militaires de la Russie

Comment Valeriia, une Ukrainienne de 17 ans, a échappé à un camp de rééducation russe

Ukraine : renforcer la sécurité énergétique face aux frappes russes