PUBLICITÉ

L'Iran saisit un porte-conteneurs près du détroit d'Ormuz, sur fond de tensions avec Israël

Des commandos sont descendus en rappel depuis un hélicoptère sur un porte-conteneurs affilié à Israël.
Des commandos sont descendus en rappel depuis un hélicoptère sur un porte-conteneurs affilié à Israël. Tous droits réservés Vahid Salemi/AP
Tous droits réservés Vahid Salemi/AP
Par euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'unité des forces spéciales de la marine des Gardiens de la révolution a mené l'attaque contre le MSC Aries, battant pavillon portugais, un porte-conteneurs associé à la société Zodiac Maritime (Londres). Zodiac Maritime fait partie du groupe Zodiac du milliardaire israélien Eyal Ofer.

PUBLICITÉ

Des commandos de la Garde révolutionnaire paramilitaire iranienne sont descendus en rappel d'un hélicoptère sur un porte-conteneurs affilié à Israël près du détroit d'Ormuz et se sont emparés du navire samedi, la dernière d'une série d'attaques entre les deux pays.

Le navire saisi par les Pasdarans iraniens dans le détroit d'Ormuz compte 25 membres d'équipage. C'est ce qu'a annoncé la compagnie maritime MSC.

Le Moyen-Orient se préparait à d'éventuelles représailles iraniennes après une présumée frappe israélienne au début du mois sur un bâtiment consulaire iranien en Syrie, qui a tué 12 personnes, dont un général de la Garde qui commandait autrefois le corps expéditionnaire Qods dans ce pays.

La guerre d'Israël contre le Hamas dans la bande de Gaza remonte maintenant à six mois et enflamme des tensions vieilles de plusieurs décennies dans toute la région. Les forces soutenues par l'Iran, comme le Hezbollah au Liban et les rebelles houthis au Yémen, étant également impliquées dans les combats, toute nouvelle attaque au Moyen-Orient menace de transformer ce conflit en une guerre régionale plus vaste.

L'agence iranienne de presse (IRNA) a déclaré qu'une unité des forces spéciales de la marine de guerre de la Garde avait mené l'attaque contre le navire, le MSC Aries, un porte-conteneurs battant pavillon portugais et associé à la société Zodiac Maritime, basée à Londres.

Zodiac Maritime fait partie du groupe Zodiac du milliardaire israélien Eyal Ofer. Zodiac s'est refusé à tout commentaire et a renvoyé les questions à MSC. La société MSC, basée à Genève, a par la suite reconnu la saisie et déclaré que 25 membres d'équipage se trouvaient à bord du navire. L'IRNA a déclaré que la Garde emmènerait le navire dans les eaux territoriales iraniennes.

Israël appelle à inscrire la Garde révolutionnaire sur la liste des organisations terroristes

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a appelé les pays à inscrire la Garde sur la liste des organisations terroristes.

L'Iran "est un régime criminel qui soutient les crimes du Hamas et mène maintenant une opération de piratage en violation du droit international", a déclaré M. Katz.

Depuis 2019, l'Iran s'est engagé dans une série de saisies de navires et d'attaques de navires qui lui ont été attribuées, dans un contexte de tensions permanentes avec l'Occident au sujet de son programme nucléaire qui progresse rapidement.

Depuis novembre, l'Iran avait réduit ses attaques de navires alors que les Houthis ciblaient des navires dans le golfe d'Aden et la mer Rouge. Les attaques des Houthis se sont ralenties ces dernières semaines, alors que le mois de jeûne musulman du Ramadan s'est achevé et que les rebelles ont dû faire face à des mois de frappes aériennes menées par les États-Unis.

Lors des prises précédentes, l'Iran a fourni des explications initiales sur ses opérations afin de donner l'impression que les attaques n'avaient rien à voir avec les tensions géopolitiques plus larges, même s'il l'a reconnu par la suite. Dans le cas de l'attaque de samedi, cependant, l'Iran n'a fourni aucune explication pour la saisie, si ce n'est que le MSC Aries avait des liens avec Israël.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Attaque israélienne présumée en Iran : l'AIEA essaie de rassurer

L'armée iranienne a déclenché sa défense aérienne après des explosions dans la nuit

L'Iran dévoile une nouvelle version d'un missile balistique hypersonique, le Fattah II