PUBLICITÉ

OTAN : Jens Stoltenberg exhorte les alliés à fournir davantage de Patriot à l'Ukraine

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg,au siège de l'OTAN à Bruxelles, le jeudi 4 avril 2024.
Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg,au siège de l'OTAN à Bruxelles, le jeudi 4 avril 2024. Tous droits réservés Johanna Geron, Pool Photo via AP
Tous droits réservés Johanna Geron, Pool Photo via AP
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"Les alliés doivent puiser dans leurs stocks et accélérer la livraison de missiles, d'artillerie et de munitions", a déclaré le secrétaire général de l'Alliance.

PUBLICITÉ

Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a exhorté les pays membres à fournir davantage de systèmes de missiles Patriot à l'Ukraine.

"L'OTAN a recensé les capacités existantes au sein de l'Alliance et certains systèmes peuvent être mis à la disposition de l'Ukraine", a déclaré M. Stoltenberg à la presse à l'issue d'une réunion en ligne des ministres de la Défense des 32 pays de l'Alliance, à laquelle le président ukrainien Volodymyr Zelensky a participé à distance.

L'armée de l'air russe est bien plus puissante que celle de l'Ukraine, mais les systèmes de missiles sophistiqués fournis par les partenaires occidentaux de Kyiv constituent une menace majeure pour l'aviation russe, alors que les forces du Kremlin progressent lentement le long de la ligne de front d'environ 1 000 kilomètres.

Kyiv cherche à obtenir au moins sept batteries Patriot. M. Stoltenberg a refusé de dire quels pays de l'OTAN disposent de systèmes de défense aérienne ou combien d'entre eux pourraient être disponibles, déclarant qu'il s'agissait d'informations classifiées, mais il a insisté sur le fait qu'il s'attendait à ce que les pays fassent bientôt de nouvelles annonces de soutien, et pas seulement pour les batteries Patriot.

"Les alliés doivent puiser dans leurs stocks et accélérer la livraison de missiles, d'artillerie et de munitions. L'Ukraine utilise les armes que nous lui fournissons pour détruire les capacités de combat russes. Cela nous rend tous plus sûrs", a-t-il déclaré.

"Le soutien à l'Ukraine n'est pas de la charité. C'est un investissement dans notre propre sécurité", a ajouté M. Stoltenberg.

La fabrication des batteries de missiles Patriot peut prendre deux ans, de sorte que les pays qui en sont dotés peuvent être réticents, pour des raisons de sécurité, à s'exposer. L'Allemagne en possédait 12 au total, mais en fournit trois à l'Ukraine. La Pologne, qui borde l'Ukraine, n'en possède que deux et en a besoin pour ses propres défenses.

La Grèce, les Pays-Bas, la Roumanie et l'Espagne possèdent également des Patriot. L'un des principaux avantages de la fourniture de systèmes américains, outre leur efficacité, est que les troupes ukrainiennes sont déjà formées à leur utilisation.

L'OTAN suit les stocks d'armes détenus par ses 32 pays membres afin de s'assurer qu'ils sont en mesure d'exécuter les plans de défense de l'organisation en cas de besoin.

Toutefois, M. Stoltenberg a déclaré que si le fait de descendre en dessous des directives est "le seul moyen pour les alliés de l'OTAN de fournir à l'Ukraine les armes dont elle a besoin pour se défendre, c'est un risque que nous devons prendre".

Au-delà de la fourniture de nouvelles batteries Patriot, M. Stoltenberg a déclaré qu'il était également important que les alliés veillent à ce que les batteries qu'ils envoient soient bien entretenues, disposent de pièces de rechange et d'un grand nombre de missiles d'interception.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Volodymyr Zelensky se félicite de l'aide américaine qui "sauvera des milliers de vies"

Guerre en Ukraine : la défense aérienne reste la priorité

Norvège : touristes russes interdits d'entrée