PUBLICITÉ

Guerre en Ukraine : Kyiv craint une nouvelle offensive russe

AP
AP Tous droits réservés Andriy Andriyenko/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Andriy Andriyenko/Copyright 2020 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'Ukraine craint une offensive russe entre la mi-mai et le début du mois de juin, l'Institut for the Study of War prévoit un assaut de la Russie sur la ville de Tchassiv Yar.

PUBLICITÉ

Le chef du renseignement ukrainien Kyrylo Boudanov estime que la situation sur le front de l'Est va empirer dans la période entre la mi-mai et le début du mois de juin.

Les chercheurs de l'Institut for the Study of War font mêmes prévisions et s'attendent à une poussée des forces russes.

Riley Baily, analyste de l'ISW : "Les forces ukrainiennes sont actuellement soumises à d'immenses contraintes en raison de pénuries de matériel et de retards dans l'assistance sécuritaire occidentale, et les forces ukrainiennes n'ont pas les capacités qu'elles avaient auparavant pour contrer bon nombre des avancées russes que nous avons vues."

L'Institut for the Study of War pense que les Russes veulent prendre le contrôle d'une petite ville à une soixantaine de kilomètres au nord de Donetsk.

Riley Baily, analyste de l'ISW : "Si les forces russes s'emparent de Tchassiv Yar, elles auront alors une position à partir de laquelle elles pourraient lancer des opérations offensives ultérieures sur Konstantikovkivka et Droujkivka. Ce sont des villes importantes et puis des oblast qui forment l'épine dorsale de la défense ukrainienne. Et cela serait très significatif. Donc, au printemps, nous sommes susceptibles de voir les forces russes poursuivre des opérations offensives intensifiées pour s'emparer de Tchassiv Yar."

Le chef du renseignement ukrainien prédit "des problèmes" et une "période difficile" mais assure que "ne sera pas catastrophique" pour son pays.

L'armée ukrainienne est confrontée à un manque de munitions et à une pénurie de nouvelles recrues.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Biden signe un accord d'aide de 95 milliards de dollars attendu pour l'Ukraine, Israël et Taïwan.

La Russie a attaqué Kostiantynivka, près du Donetsk, avec une bombe aérienne guidée

États-Unis : la Chambre des représentants approuve l'aide à l'Ukraine, à Israël et à Taïwan