EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

BCE : la zone euro a bien réagi au choc Brexit

BCE : la zone euro a bien réagi au choc Brexit
Tous droits réservés 
Par Anne Glémarec
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, s'exprimait ce lundi devant la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen.

PUBLICITÉ

L‘économie de la zone euro a mieux réagi que prévu au Brexit. C’est le message qu’a délivré Mario Draghi aux membres de la commission des Affaires économiques et monétaires du Parlement européen, ce lundi à Bruxelles.

Le Président de la Banque Centrale Européenne Mario #Draghi rencontre EP_Economics</a> à 16h. Savez-vous quel est le rôle de <a href="https://twitter.com/ecb">ecb ? pic.twitter.com/A1SefPniEP

— Parlement européen (@PE_FRANCE) 26 septembre 2016

Le Président de la Banque centrale européenne a toutefois appelé les eurodéputés à la vigilance.

Jusqu‘à présent, l‘économie de la zone euro s’est montrée résistante. Indépendamment du type de relation qui émergera entre l’Union européenne et le Royaume-Uni, il est de la plus haute importance que l’intégrité du marché unique soit respectée. Toute solution devra faire en sorte que tous les participants soient soumis aux mêmes règles,“ a-t-il déclaré.

Draghi: Integrity of the single market must be respected regardless of future UK-EU relationship

— ECB (@ecb) 26 septembre 2016

Mario Draghi a souligné que depuis le référendum britannique en juin, les perspectives de la demande extérieure s‘étaient affaiblies, freinant la croissance. Elle devrait atteindre 1,7% cette année en zone euro, et 1,6% les deux années suivantes.

Rappelant que l’action de la BCE ne pouvait pas à elle seule doper l’activité en zone euro, il a de nouveau appelé les gouvernements à agir en réformant leurs économies pour stimuler la reprise.

Draghi: Other policy actors need to do their part, pursuing growth-friendly fiscal and structural policies

— ECB (@ecb) 26 septembre 2016

Avec Reuters

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Etats de l'UE jouent des coudes pour attirer les constructeurs chinois de véhicules électriques

Élections européennes : les défis à venir pour les banques de l'UE

La Banque centrale européenne abaisse ses taux d'intérêt, conformément aux prévisions