This content is not available in your region

Les lynx d'Espagne échappent d'une griffe à l'extinction grâce aux programmes de conservation

euronews_icons_loading
Lynx sauvage photographié en Catalogne, aux abord de Barcelone
Lynx sauvage photographié en Catalogne, aux abord de Barcelone   -   Tous droits réservés  Photo : AP | Gouvernement catalan
Par Margaux Racaniere
Taille du texte Aa Aa

En 2002 l’union internationale pour la conservation de la nature tirait la sonnette d’alarme. Le Lynx pardelle, dit lynx d’Espagne, était en danger critique d’extinction, menaçant d’être le premier grand félin à disparaître depuis le tigre à dents de sabre il y a plus de 10 000 ans. En cause : la raréfaction des lapins sauvages qui constituaient la base de son alimentation.

Depuis, grâce aux efforts des ONG et des autorités espagnoles pour combattre le braconnage et à l'établissement de parcs naturels pour leur permettre de se reproduire en captivité, la population de lynx ibérique a atteint les 1 100 individus en 2020.

Nous avons parfois des animaux qui sont tombés dans des pièges, qui ne se sont pas adaptés au milieu naturel pour une raison ou une autre... Mais c’est une minorité. Normalement quand un animal né en captivité est relâché, il ne revient pas.
Antonio Rivas,
Coordinateur du centre d'El Acebuche

Le centre d'El Acebuche est un des cinq sites créés dans les années 2000 pour préserver la population de lynx pardelle. Dans le centre, la présence humaine est gardée à un minimum. Petits, les animaux sont surveillés par caméra, puis quand ils atteignent un an il sont relâchés dans la nature avec un collier GPS.

Mais malgré les très bons résultats de ce programme, les Lynx pardelle sont toujours considérés comme "en danger", et WWF estime qu'il faudra dépasser les 3 000 individus pour considérer le risque comme disparu.

Sources additionnelles • AFP | Jorge GUERRERO