PUBLICITÉ

La viande d'origine végétale incarne-t-elle l'avenir ? C'est ce qu'affirme Bill Gates

Bill Gates s'exprime lors de la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, mercredi 21 septembre 2022.
Bill Gates s'exprime lors de la septième conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial, mercredi 21 septembre 2022. Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Charlotte Elton avec Reuters
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

L'impact de la viande sur le climat est méconnu, a averti Bill Gates. Le milliardaire estime que la viande d'origine végétale représente l'avenir.

PUBLICITÉ

Le milliardaire affirme que la plupart des gens ne savent toujours pas comment l'agriculture contribue au changement climatique, notamment en ce qui concerne les émissions de méthane provenant du bétail et des engrais.

"De tous les domaines liés au climat, celui dont les gens sont probablement le moins conscients est celui des engrais et des vaches, et c'est un défi", affirme Bill Gates, dans le dernier épisode de son podcast "Unconfuse Me".

Le sujet a été abordé lors d'une conversation, avec le musicien et réalisateur Ahmir "Questlove" Thompson, qui, comme Bill Gates, est un investisseur de la première heure dans plusieurs start-ups spécialisées dans l'alimentation à base de plantes, telles que "Impossible" et "NotCo".

Ahmir Thompson, qui est originaire de Philadelphie, s'est même récemment associé à la start-up "Impossible" pour créer un cheesesteak à base de plantes, et "dont l'ancien président Barack Obama est fan", a-t-il affirmé à Bill Gates

Ahmir Thompson a confié, à Bill Gates, qu'il avait été séduit par la capacité des aliments d'origine végétale à imiter le goût de la vraie viande, entre autres produits.

"Quelque chose m'a dit que les aliments d'origine végétale allaient être l'avenir... et je veux être la personne qui plante la graine", affirme Ahmir Thompson.

Quel est l'impact du changement climatique sur l'agriculture ?

Selon les données de l'Agence américaine de protection de l'environnement, l'industrie agricole est responsable d'environ 24 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, dont une grande partie provient des émissions de méthane du bétail et des engrais utilisés pour les cultures.

C'est la viande de bœuf qui produit le plus d'émissions de gaz à effet de serre, dont le méthane. En moyenne, 50 kg de gaz à effet de serre sont libérés pour 99 grammes de viande de bœuf.

Si les aliments d'origine végétale ont gagné le soutien de ceux qui recherchent des alternatives aux produits d'origine animale, Bill Gates a déclaré qu'il avait commencé à soutenir les projets d'aliments d'origine végétale en raison de leur potentiel de lutte contre le changement climatique.

"J'y suis venu davantage sous l'angle du climat", précise-t-il. 

En fait, si le bétail "était un pays", écrit Bill Gates, en 2018, "il serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre [au monde]".

canva
Les industries de la viande et du lait sont responsables de millions de tonnes d'émissions de dioxyde de carbone chaque annéecanva

Dans son livre de 2021, "How to Avoid a Climate Disaster" (Comment éviter une catastrophe climatique), le milliardaire américain affirme, que pour lutter efficacement contre le changement climatique, il faudra que les gens soient prêts à s'engager dans de nouvelles idées, comme l'adoption de voitures électriques et de viandes synthétiques.

La même année, Bill Gates a déclaré, à la MIT Technology Review, que les pays riches qui en ont les moyens "devraient passer à un bœuf 100 % synthétique", afin de réduire de manière significative les émissions mondiales dues à l'élevage. "On peut s'habituer à la différence de goût, et l'on prétend qu'il sera encore meilleur avec le temps", avait-il assuré à l'époque.

Comment Bill Gates soutient-il le bœuf végétal ?

Les ventes de viande d'origine végétale ne représentent encore qu'un faible pourcentage du marché total de la viande, et même Bill Gates admet qu'il sera difficile de convaincre suffisamment de personnes d'arrêter de manger de la vraie viande.

L'un des problèmes est que ces produits, encore relativement nouveaux, sont actuellement plus chers que les vraies viandes.

C'est pourquoi Bill Gates et sa fondation ont apporté leur soutien financier à des start-ups spécialisées dans la production de viande à base de plantes et cultivée en laboratoire.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un rapport de l'ONU préconise le flexitarisme pour lutter contre le changement climatique

Être végétarien, une question de génétique ?

Conférences d'Estoril 2023: un rendez-vous pour 'réhumaniser' le monde