EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Appelle-moi par mon nom : les grondements des éléphants pourraient être propres à chacun d'entre eux (étude)

Sur cette photo non datée, une famille d'éléphants d'Afrique réconforte un éléphanteau dans la réserve nationale de Samburu, au Kenya.
Sur cette photo non datée, une famille d'éléphants d'Afrique réconforte un éléphanteau dans la réserve nationale de Samburu, au Kenya. Tous droits réservés George Wittemyer via AP
Tous droits réservés George Wittemyer via AP
Par Christina Larson avec AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Des chercheurs ont découvert que les grondements sourds des éléphants d'Afrique pouvaient être des appels entre eux.

PUBLICITÉ

Les éléphants d'Afrique s'appellent les uns les autres et répondent à des noms individuels, ce que peu d'animaux sauvages font, selon de nouvelles recherches publiées lundi dans la revue Nature Ecology and Evolution.

Les noms font partie des grondements graves que les éléphants peuvent entendre sur de longues distances dans la savane. Les scientifiques pensent que les animaux ayant des structures sociales complexes et des groupes familiaux qui se séparent puis se réunissent souvent sont plus susceptibles d'utiliser des noms individuels.

Si vous vous occupez d'une famille nombreuse, vous devez pouvoir dire : "Hé, Virginia, viens ici !"", explique Stuart Pimm, écologiste à l'université Duke, qui n'a pas participé à l'étude.

Il est extrêmement rare que les animaux sauvages s'appellent par des noms uniques. Les humains ont des noms, bien sûr, et les chiens de compagnie viennent quand on les appelle par leur nom. Les bébés dauphinsinventent leurs propres noms, appelés signature whistles, et les perroquets peuvent également utiliser des noms.

Chacune de ces espèces porteuses de noms possède également la capacité d'apprendre à prononcer de nouveaux sons uniques tout au long de sa vie - un talent rare que possèdent également les éléphants.

Tout comme les humains, les éléphants utilisent des noms

Pour l'étude, les biologistesont utilisé l'apprentissage automatique pour détecter l'utilisation de noms dans une bibliothèque sonore de vocalisations d'éléphants de savane enregistrées dans la réserve nationale de Samburu et le parc national d'Amboseli, au Kenya.

Les chercheurs ont suivi les éléphants en jeep pour observer qui les appelait et qui semblait leur répondre — par exemple, si une mère appelait un éléphanteau ou si une matriarche appelait un vagabond qui rejoignait ensuite le groupe familial.

En analysant uniquement les données audio, le modèle informatique a prédit à quel éléphant on s'adressait dans 28 % des cas, probablement grâce à l'inclusion de son nom. Lorsqu'il était alimenté par des données sans signification, le modèle n'étiquetait avec précision que 8 % des appels.

"Tout comme les humains, les éléphantsutilisent des noms, mais ils ne le font probablement pas dans la majorité des énoncés, et nous ne nous attendons donc pas à une précision de 100 %", explique Mickey Pardo, auteur de l'étude et biologiste à l'université de Cornell.

Les grondements des éléphants comprennent des sons qui se situent en dessous de la gamme de l'audition humaine. Les scientifiques ne savent toujours pas quelle partie de la vocalisation correspond au nom.

Sur cette photo non datée, une matriarche d'éléphant d'Afrique éloigne son petit du danger dans le nord du Kenya.
Sur cette photo non datée, une matriarche d'éléphant d'Afrique éloigne son petit du danger dans le nord du Kenya.George Wittemyer via AP

Les éléphants réagissent à des enregistrements contenant leur nom

Les chercheurs ont testé leurs résultats en faisant écouter des enregistrements à des éléphants individuels, qui ont réagi plus énergiquement, en battant des oreilles et en levant la trompe, aux enregistrements contenant leur nom. Parfois, les éléphantsignoraient complètement les vocalisations adressées à d'autres.

"Les éléphants sont incroyablement sociaux, ils se parlent et se touchent en permanence. L'attribution de noms est probablement l'un des éléments qui sous-tendent leur capacité à communiquer avec des individus", explique George Wittemyer, coauteur de l'étude et écologiste à l'université d'État du Colorado, qui est également conseiller scientifique auprès de l'organisation à but non lucratif Save the Elephants.

"Nous venons d'entrouvrir la porte de l'esprit des éléphants".

Video editor • Ines Trindade Pereira

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une percée technologique dans le suivi des ours polaires pourrait favoriser la conservation, alors que le climat se réchauffe

Les pays des Balkans créent un comité pour protéger le lac Prespa, menacé de disparition

Décision inédite : un fleuve équatorien obtient le droit de ne pas être pollué