PUBLICITÉ

L’autre grand tour à vélo… solaire pour une énergie électrique durable

L’autre grand tour à vélo… solaire pour une énergie électrique durable
Tous droits réservés Xavier Lejeune/European Union 2021
Tous droits réservés Xavier Lejeune/European Union 2021
Par Christopher Pitchers
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des vélos électriques écologiques c'est le principe du Tour d'Europe au soleil qui démarre de Bruxelles pour sillonner le continent.

PUBLICITÉ

Le vélo électrique révolutionne la pratique du cyclisme. Il ouvre ce mode de transport à un public plus large comme les personnes handicapées, les plus âgées et ceux dont la santé est plus fragile. Mais cette innovation soulève des questions environnementales en particulier sur les moyens de recharger de façon durable les batteries de ces deux roues.

Les participants du Sun Trip Europe, le Tour d'Europe au soleil, mettent en avant cette énergie photovoltaïque puisque les cyclistes disposent de leur propre appareil solaire. De Belgique ils vont se rendre en Lettonie, en Roumanie, en Italie et en Espagne avant de rallier Lyon en France. "On est totalement indépendant car nous avons l'énergie solaire avec nous. Nous n'avons pas besoin de charger nos vélos sur le réseau électrique", s’enthousiasme Dirk Huyghe.

Xavier Lejeune/EC - Audiovisual Service
Départ du Sun Trip Europe devant la Commission européenneXavier Lejeune/EC - Audiovisual Service

Le vice-président de la Commission européenne a salué les cyclistes avant leur départ de Bruxelles. Pour Frans Timmermans ce Tour d'Europe au soleil est l’illustration idéale de la mobilité durable d'avenir. "Cet exemple d'énergie solaire nous montre la voie à suivre. Il nous faudra plus d'électricité, mais l'électricité doit être durable", précise le Néerlandais.

Les participants entament un parcours de 10 000 kilomètres et traverseront 30 pays sur le continent. Ici il n'y a pas de voiture-balai. Si la mécanique tombe en panne c'est au cycliste de réparer son vélo.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : à Naples, énergie verte et gratuite pour des familles pauvres

Les banques et les énergies fossiles : une histoire d'amour qui dure

Le vent nouveau des énergies renouvelables offshore en Europe