Une appli mobile pour soigner ses plantes

Une appli mobile pour soigner ses plantes
Par Cyril Fourneris
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un homme prend en photo un plant de tomate avec son smartphone, et se rend compte qu’il est atteint d’un champignon appelé oïdium.

PUBLICITÉ

Un homme prend en photo un plant de tomate avec son smartphone, et se rend compte qu’il est atteint d’un champignon appelé oïdium. Il l’a su en quelques secondes grâce à l’application qu’il utilise, Plantix.

Ce “docteur numérique des plantes”, a été développé à Hanovre, en Allemagne, dans les bureaux de la startup Peat.

L’idée c’est de soutenir les petits agriculteurs en leur permettant d’analyser les dégâts sur leurs plantes rapidement et facilement“, explique Simone Strey, Pdg de la start up.

Trop souvent le savoir reste entre les mains des experts et des consultants, mais pas sur le terrain. On veut que l’appli soit comme une encyclopédie de poche pour que sur le terrain on puisse immédiatement évaluer la santé des plantes.“, poursuit Simone Strey.

Disponible en Allemagne, en Autriche et en Suisse, l’application est testée en ce moment au Brésil et en Inde.

Chaque photo est sauvegardée sur les serveurs de l’entreprise et servira à améliorer les algorithmes de Plantix.

Cet exemple-ci fait partie des 10 000 photos qu’on a reçues d’Inde. Avec cette base de données on peut analyser quels sont les plus gros problèmes en Inde, si ce sont les virus, les champignons, ou les bactéries. Les plantes souffrent-elles de malnutrition ? Où bien est-ce-que ce sont les insectes qui causent le plus de dégâts? On peut étudier tout ça dans le but de rendre l’agriculture indienne plus efficace et durable“, assure Robert Strey, un ingénieur de l’entreprise.

Depuis juin 2015, plus de 100 000 photos ont été analysées par Plantix. L’application peut désormais détecter près de 60 maladies.

Des biologistes de l’uninversité de Leibniz-Hanovre assurent que l’application est déjà un outil fiable de détection et de prédiction.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

MWC2024 : L’intelligence artificielle modifie l’expérience des utilisateurs de smartphones

Faciliter la numérisation des PME : Le Huawei Connect 2023 met en avant les dernières technologies

Sécurité, technologie et durabilité : les enjeux du Salon de l'automobile de Munich