Euroviews. Passeport numérique des produits de l'UE : quelle définition et quel impact ?

Travailleurs dans une usine, illustration
Travailleurs dans une usine, illustration Tous droits réservés Euronews
Par Lars Rensing
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Les opinions exprimées dans cet article sont celles de leur auteur et ne représentent en aucun cas le positionnement éditorial d’Euronews.
Cet article a été initialement publié en anglais

Opinion | Les consommateurs de l'UE peuvent être sûrs que, d'ici quelques années, ils auront accès à de nombreuses informations qui changeront leurs habitudes d'achat et contribueront à une société plus durable, selon Lars Rensing.

PUBLICITÉ

L'Union européenne rendra bientôt obligatoire l'utilisation de passeports numériques de produits (DPP) dans de nombreux secteurs d'activité.

En bref, un PNP est une fiche produit numérique qui fournit des informations sur le cycle de vie d'un produit.

Il peut s'agir des matériaux utilisés, de l'impact environnemental du produit, de la propriété, de la manière de se débarrasser de l'article de manière responsable ou d'informations importantes sur la garantie ou l'entretien.

Ces informations sont généralement accessibles par le biais d'un support numérique tel qu'un code QR ou un code-barres, l'accès aux informations se faisant par le biais d'un appareil tel qu'un smartphone.

Par exemple, si vous pensez à acheter une enceinte, un PNP peut fournir des informations sur sa date de fabrication, sur les pièces détachées et sur la manière de l'éliminer de manière responsable lorsqu'elle arrive en fin de vie. En bref, c'est le double numérique du produit.

Pourquoi cela compte-t-il ?

L'Union européenne met en place des mesures concrètes pour soutenir la création d'une économie circulaire. Avec son plan d'action pour l'économie circulaire (PAEC), l'UE vise à réduire la pression exercée sur les ressources naturelles et à éviter la génération de déchets, en conservant les produits ou les ressources le plus longtemps possible au sein de l'économie.

Le règlement sur l'écoconception des produits durables (ESPR) ajoute un niveau de complexité supplémentaire, car il définit les normes et les critères de performance environnementale des produits vendus dans l'UE, et il est lié aux normes informationnelles qui seront ajoutées dans un PNP.

Le mandat de l'UE en matière de PNP permettra aux consommateurs de prendre plus facilement des décisions respectueuses de l'environnement. Les entreprises qui n'ont pas encore mis en place de PNP devront commencer à planifier la gestion de cette question au sein de leur chaîne d'approvisionnement.
A volunteer repairs a remote control toy truck at a fortnightly repair cafe event in Malmo, November 2021
A volunteer repairs a remote control toy truck at a fortnightly repair cafe event in Malmo, November 2021James Brooks/AP

L'ESPR, qui rendra obligatoire l'utilisation des PNP, définit une série d'exigences concernant notamment la durabilité, la réutilisation, le caractère évolutif et réparable des produits, l'empreinte carbone et environnementale et le contenu recyclé. Toutes ces exigences peuvent être vérifiées dans le cadre d'un PNP.

En ce qui concerne les effets pour les consommateurs, le mandat de l'UE en matière de PNP leur permettra de prendre plus facilement des décisions respectueuses de l'environnement.

Selon Forrester, 69 % des consommateurs souhaitent que les entreprises soient plus transparentes quant à leurs pratiques commerciales, et cette évolution encourage les acteurs économiques à répondre à cette demande.

Les entreprises qui n'ont pas encore mis en place de PNP devront commencer à planifier la gestion de cette question au sein de leur chaîne d'approvisionnement.

Des passeports en priorité pour les vêtements et les gadgets

La réglementation s'appliquera à de nombreuses catégories de produits sur le marché européen - qu'ils y aient été produits ou non - et concernera un large éventail d'entreprises.

Certaines marques du secteur textile, comme Nobody's Child, ont déjà commencé à mettre en œuvre une version des PNP afin que les consommateurs puissent mieux comprendre la provenance des articles qu'ils achètent et l'empreinte carbone de la production de ces articles.

Certaines industries, dont le textile et l'électronique, ont été désignées pour mettre en œuvre les PNP en priorité - dès 2027 - en raison de leur impact sur l'environnement et/ou de leur fort potentiel de circularité.
A seamstress embroiders the stars on an EU flag in Budapest, April 2003
A seamstress embroiders the stars on an EU flag in Budapest, April 2003BELA SZANDELSZKY/AP

Certaines industries, dont le textile et l'électronique, ont été désignées pour mettre en œuvre les PNP plus tôt que les autres- dès 2027 - en raison de leur impact sur l'environnement et/ou de leur fort potentiel de circularité.

L'Organisation Mondiale de la Santé a déclaré que les déchets électroniques constituent le volume de déchets solides qui connaît la croissance la plus rapide au monde, augmentant trois fois plus vite que la population mondiale, et selon une étude de BT, 41 % des consommateurs britanniques ont chez eux des déchets de cette nature, qui ne sont plus utilisés ou dont ils veulent se débarrasser.

En ce qui concerne les déchets électroniques, plus spécifiquement, le problème ne réside pas seulement dans le volume des déchets produits, mais aussi dans leur nature et dans les risques qu'ils peuvent présenter pour les consommateurs. Certains matériaux utilisés pour produire des appareils électroniques peuvent être dangereux, voire nocifs, s'ils ne sont pas éliminés de manière responsable.

Toujours selon l'étude de BT, le même groupe de personnes interrogées a déclaré ne pas savoir comment se débarrasser des déchets en question en sa possession, ce qui laisse entendre que le problème s'aggrave.

Où en est-on aujourd'hui ?

Le nouveau règlement se concentrera sur plusieurs catégories de produits comme les piles, les textiles, le mobilier et le plastique, l'électronique et les TIC, qui seront ainsi les premiers concernés.

PUBLICITÉ

Pour ces entreprises, la première étape consistera à créer une stratégie consacrée aux PNP, basée sur des recherches relatives au cadre réglementaire, une vision pertinente de la chaîne d'approvisionnement existante, et la manière dont il s'applique spécifiquement à leur entreprise.

Les organisations devront désigner une équipe ou un responsable du PNP pour s'assurer que les indicateurs clés de performance, les objectifs et les calendriers seront correctement définis et que les modalités d'instauration ont été mûrement réfléchies, en gardant à l'esprit les échéances fixées par l'Union Européenne.

Quant aux consommateurs, ils peuvent être sûrs que d'ici quelques années, ils auront accès à une multitude d'informations qui modifieront leurs décisions en matière d'achats et qui contribueront à une société plus durable.

L'économie circulaire va s'intensifier, et il sera particulièrement intéressant de constater l'impact que ces réglementations auront sur notre vie quotidienne et sur les générations futures.

Lars Rensing est le PDG de Protokol, un fournisseur de solutions web3 spécialisées.

PUBLICITÉ

Chez Euronews, nous pensons que tous les points de vue sont importants. Contactez-nous à l'adresse view@euronews.com pour envoyer des propositions ou des soumissions et prendre part à la conversation.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'économie circulaire : une opportunité à 4500 milliards de dollars ?

La Commission européenne se fixe un slogan circulaire : récupérer, réutiliser, réparer

Économie circulaire : comment offrir une nouvelle chance aux personnes et aux objets