DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Bocuse d'Or fait étape à Turin

Vous lisez:

Le Bocuse d'Or fait étape à Turin

Le Bocuse d'Or fait étape à Turin
Taille du texte Aa Aa

Si la gastronomie est mise à l'honneur et à toutes les sauces, des émissions de télé-réalité à la confection de plats maison, le Bocuse d'Or réunit le gratin des chefs venus du monde entier.

Des mois de travail acharné pour ces professionnels qui ne laissent aucun geste au hasard, et espèrent remporter la manche européenne, ce lundi à Turin du concours international créé par le regretté Monsieur Paul, et dont le fils assure la relève. La finale du Bocuse d'Or se tiendra à Lyon en janvier prochain.

Entre sélections et finales par zones géographiques, à l’échelle de la planète, la compétition se déroule sur deux ans. L’exercice est le même à chaque étape du concours : chaque chef candidat et son commis doivent en 5h35 et sans préparation préalable, réaliser une entrée dressée à l’assiette et un plat présenté, d’abord sur plateau avec ses garnitures, et ensuite à l’assiette. 5h35 ? Cela peut sembler facile, sauf que le niveau de sophistication exigé dépasse tout ce que l’on connaît habituellement, même dans les restaurants les plus étoilés.

En novembre 2017, la Belgique choisissait son représentant : Lode De Roover, 34 ans, chef propriétaire du restaurant "Fleur de Lin", à Zele, qui espère bien faire partie des 24 jeunes chefs du monde entier qui s’affronteront à Lyon en janvier 2019.

Mais avant cela, il faudra passer l’épreuve de la sélection européenne, ce 11 juin à Turin, et pour laquelle Lode s’entraîne comme un forçat de la découpe, de la cuisson, de la gestion du timing, du dressage et du goût !