DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Quel passeport ouvre la porte au plus grand nombre de pays ?

Passeports
Passeports   -   Tous droits réservés  Jacqueline Macou (Pixabay)
Taille du texte Aa Aa

Tous les ans, Henley & Partners, une société qui commercialise des services d'investissements ouvrant à la citoyenneté d'un pays, produit un classement des passeports donnant accès aux plus de pays sans nécessiter de visa.

Les passeports asiatiques sont les grands vainqueurs de ce classement. Les passeports européens descendent, en revanche, d'un cran.

Le Japon s'est installé à la tête de la liste depuis trois ans déjà en ouvrant la porte à 191 pays sur 196 sans visa. Son dauphin, Singapour est redescendu à la seconde place avec 190 pays. La Corée du Sud et l'Allemagne se retrouvent à la troisième place : leurs ressortissants accèdent à 189 pays sans visa.

Les passeports les plus "ouverts" en 2020

1. Japon (191)

2. Singapour (190)

3. Corée du sud (189)

3. Allemagne (189)

4. Italie (188)

4. Finlande (188)

5. Espagne (187)

5. Luxembourg (187)

5. Danemark (187)

Les pays francophones européens – France, Belgique et Suisse – se trouvent tous dans le top 10 avec respectivement 186, 185 et 184 pays accessibles sans visa.

Tout en bas du classement : l'Afghanistan. Seuls 26 pays sont accessibles sans visa pour les détenteurs d'un passeport afghan. Les passeports irakien et syrien n'ouvrent respectivement les portes que de 28 et 29 pays. Entre 30 et 40 pays accessibles sans visa, se trouvent les passeports de la Somalie (32), du Yémen (33) de la Libye (37), du Népal et des territoires Palestiniens (38), du Soudan et la Corée du Nord (39) et enfin du Liban et du Kosovo (40), dernier pays européen du classement.

Les Emirats arabes unis détiennent le record de la meilleure progression depuis l'année dernière, remontant de 47 places dans le classement pour se hisser à la 18ème place avec 171 pays accessibles sans visa.

Qui est Henley & Partners, la société qui publie ce classement ?

La société Henley & Partners édite ce classement pour la quinzième année consécutive en partenariat avec l'Association internationale du transport aérien (IATA). Elle le propose sous cette forme, entièrement calibrée pour la presse mondiale, depuis 2016. Les médias de toute la plan la citent depuis lors; en grande partie en reprenant sa terminologie ("Quels sont les passeports les plus puissants"), y compris Euronews (CQFD).

Henley & Partners met en avant son expertise sur le sujet, moins son intérêt. En effet, Henley & Partners n'est pas un simple bureau d'étude mais une société qui vend des investissements locaux en échange de la citoyenneté de ce pays, et donc de son passeport qui ouvre alors la porte de nombreux pays à son détenteur.

Trois pays de l'Union européenne appliquent des programmes de citoyenneté par investissement : la Bulgarie, Chypre et Malte. En 2013, au lancement du programme à Malte, géré par Henley & Partners, le Premier ministre de l'époque Joseph Muscat espérait 30 millions d'euros de recette. Actuellement, la nationalité maltaise se monnaie contre 800 000 € d'investissement minimum dans le pays. En Bulgarie, le montant minimum est de 1 million d'euros et de deux millions à Chypre. La journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia, assassinée le 16 octobre 2017 dans son pays, travaillait, entre autres, sur ce commerce des passeports dorés.

Cette pratique légale, appelée système des passeports dorés avait fait l'objet d'une résolution du Parlement européen en 2014 et d'une étude critique de l'OCDE en 2018. Et, en janvier 2019, la Commission européenne a publié un rapport sur les risques induits par ces passeports dorés. Elle y fait état de ses "préoccupations" concernant la sécurité, le blanchiment de capitaux et la fraude fiscale. Elle déplore aussi l'opacité de ces programmes.