Le nombre des fumeurs en baisse, l'industrie résiste

AP
AP Tous droits réservés AP Photo
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les fumeurs sont moins nombreux qu'avant, mais l'industrie du tabac résiste et vise les plus jeunes : c'est la conclusion du nouveau rapport de l'OMS.

PUBLICITÉ

L'Organisation mondial de la Santé se réjouit de la baisse régulière du nombre des fumeurs dans le monde.

Un adulte sur cinq consommait du tabac en 2022 contre un sur trois au tournant du siècle dernier.

Selon le dernier rapport de l'OMS, 150 pays ont réussi à réduire la consommation de tabac.

Dr Rüdiger Krech, Directeur de la promotion de la santé, OMS : "Cela signifie également que nous avons 19 millions de fumeurs de moins qu'il y a deux ans. C'est la première fois que nous constatons une telle baisse."

L'Organisation mondiale de la Santé estime que le tabagisme tue chaque année huit millions de personnes dans le monde.

Dr Rüdiger Krech, Directeur de la promotion de la santé, OMS : "La région qui pose un peu problème est la région européenne où surtout les femmes augmentent, vous savez, dans certaines parties, dans certains pays, ou restent à des niveaux très élevés d'utilisateurs de tabac."

Le rapport de l'agence onusienne de la Santé met en garde contre les efforts de l'industrie du tabac pour séduire des publics plus jeunes.

Selon l'OMS, 37 millions d'adolescents entre 13 et 15 ans consomment une forme de tabac.

Dr Rüdiger Krech, Directeur de la promotion de la santé, OMS : "Des enseignants nous appellent, surtout au Royaume-Uni, où l'on a constaté une augmentation de 150 % au cours des trois dernières années de l'utilisation de la cigarette électronique par les enfants. Ils nous appellent pour dire que les enfants ne peuvent plus rester toute une leçon de 45 minutes, car ils ont besoin de sortir pour obtenir, vous savez, des cigarettes électroniques."

L'OMS préconise néanmoins que la cigarette électronique puisse être prescrite comme un moyen de faciliter le sevrage de ceux qui souhaitent arrêter de fumer.

L'essentiel des cigarettes électroniques sont son achetées sur Internet et l'OMS recommande la mise en place de dispositifs de barrière pour empêcher les enfants d'y avoir accès.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Le patient porteur de la puce cérébrale Neuralink capable de déplacer une souris d'ordinateur par la pensée, selon Elon Musk

Un prêtre et son compagnon présumé arrêtés en Espagne pour trafic de drogues