Japon : les cafés à cochons sont-ils éthiques ?

Chaque cochon est unique : L'intérieur d'un café japonais excentrique qui attire les touristes.
Chaque cochon est unique : L'intérieur d'un café japonais excentrique qui attire les touristes. Tous droits réservés AP Photo/Eugene Hoshiko
Par Euronews Travel avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Il s'agit du dernier en date d'une série de cafés animaliers qui ont vu le jour au Japon, notamment avec des hiboux, des hérissons et même des serpents.

PUBLICITÉ

Les cafés de cochons sont la dernière folie qui attire les touristes au Japon.

Ces animaux étonnamment calmes, propres et accueillants font sourire les gens au Mipig Café de Tokyo.

"C'est merveilleux. C'est très relaxant et agréable", confie, Brad Loomis, un ingénieur en informatique de Washington, en visite avec sa fille Paige, âgée de 21 ans.

Ils faisaient partie des dizaines de clients d'une matinée récente, prenant des selfies et affichant de grands sourires. Les cochons, une race miniature, trottent dans la pièce, à la recherche d'un endroit confortable où se blottir.

Où sont les cafés à cochons du Japon ?

Le Mipig Café, situé dans le quartier branché de Harajuku, fait partie des dix cafés à cochons que l'opérateur a ouverts au Japon.
Le Mipig Café, situé dans le quartier branché de Harajuku, fait partie des dix cafés à cochons que l'opérateur a ouverts au Japon.Eugene Hoshiko/AP

Le Mipig Café, situé dans le quartier branché de Harajuku, fait partie des dix cafés à cochons que l'exploitant a ouverts au Japon, dont un sur l'île principale de Hokkaido, la plus septentrionale, et un autre à Fukuoka, sur l'île de Kyushu, la plus méridionale.

Le premier a ouvert ses portes à Tokyo en 2019. Deux autres sont en cours de préparation pour la fin de l'année.

"Chaque cochon est unique. Chacun a sa propre personnalité. Vous pouvez remarquer que l'un d'entre eux a une forte tête, tandis qu'un autre est doux", raconte Shiho Kitagawa, un cadre de Mipig qui appelle les cochons "buta-san", en utilisant un terme honorifique.

Les animaux, connus sous le nom de "micro-porcs", ne sont pas plus gros qu'un chien corgi, même à l'âge adulte. Les cafés proposent également d'adorables bébés cochons de la taille d'un caniche.

Un distributeur de boissons se trouve dans un coin du café, mais personne ne se donne la peine de prendre une boisson, trop occupé qu'il est par les cochons.

Les cafés de micro-porcs sont très appréciés des touristes au Japon.
Les cafés de micro-porcs sont très appréciés des touristes au Japon.Eugene Hoshiko/AP

Combien coûte la visite d'un café de cochons ?

Les clients paient 14 euros pour les 30 premières minutes en compagnie des cochons. Une réservation est nécessaire.

Les touristes étrangers qui visitent le café disent l'avoir découvert sur Instagram et d'autres médias sociaux. Le café n'investit pas dans la publicité.

Ils se sont assurés d'inclure une visite lors de leur voyage au Japon, en plus des sites touristiques habituels comme l'ancienne capitale de Kyoto, ont-ils dit.

Des clients jouent avec des micro-porcs dans un café Mipig, le 24 janvier 2024, à Tokyo.
Des clients jouent avec des micro-porcs dans un café Mipig, le 24 janvier 2024, à Tokyo.Eugene Hoshiko/AP

L'Australien Ben Russell a souri lorsqu'un cochon a fini par monter sur ses genoux. Bien qu'il s'agisse de sa première rencontre avec un vrai cochon, celui-ci a toujours été son animal préféré, a-t-il déclaré, sans savoir exactement pourquoi.

La Néo-Zélandaise, Sophie Mo'unga, venue au Japon avec son mari et ses deux enfants, a eu beaucoup de succès auprès des cochons, plusieurs d'entre eux se disputant ses genoux.

"Ils étaient mignons. Je pense qu'ils se réchauffaient les uns les autres", confie-t-elle.

Les cafés animaliers du Japon sont-ils éthiques ?

Le café des cochons est le dernier en date d'une série de cafés des animaux qui ont fait leur apparition au Japon, notamment des cafés des hiboux, des hérissons, des oiseaux et même des serpents.

Certaines personnes ont soulevé des questions éthiques en se demandant si les animaux apprécient l'expérience autant que les humains.

"Il doit être stressant d'être touché et caressé par un groupe d'étrangers", indique Sachiko Azuma, responsable de l'association PEACE (Put an End to Animal Cruelty and Exploitation), basée à Tokyo.

PUBLICITÉ

"Les animaux sont devenus des outils au service d'une entreprise lucrative", ajoute-t-elle. Son groupe s'oppose principalement aux expériences sur les animaux et aux "zoos pour enfants".

"Les cafés ont tendance à être minuscules et à ne pas offrir un environnement naturel suffisant pour les chats ou les petits cochons, et ceux qui piègent les animaux sauvages sont détestables", affirme Sachiko Azuma.

Elle approuve les cafés gérés par les refuges qui tentent de trouver des propriétaires pour les animaux abandonnés.

La fréquentation d'un café animalier présente-t-elle des avantages pour la santé ?

Des micro-porcs grimpent sur les genoux des gens au Mipig Café de Tokyo.
Des micro-porcs grimpent sur les genoux des gens au Mipig Café de Tokyo.Eugene Hoshiko/AP

Le Dr Bruce Kornreich, professeur de sciences cliniques à la faculté de médecine vétérinaire de l'université Cornell à Ithaca, dans l'État de New York, affirme que l'interaction avec les animaux peut faire baisser la tension artérielle et réduire les maux de tête et le risque de maladies cardiovasculaires.

Elle renforce également le sentiment de bien-être et aide les gens à faire face au stress.

PUBLICITÉ

"Je ne suis pas sûr que nous connaissions la réponse à cette question", concède Bruce Kornreich, qui fait également partie du Cornell Feline Health Center, qui se consacre à l'étude et au bien-être des chats.

"Il y a de plus en plus de preuves que le fait de fréquenter et de posséder des animaux de compagnie peut avoir des effets bénéfiques sur la santé mentale et physique des gens", indique-t-il dans une interview.

Même avec les chiens, on ne sait pas si c'est le fait de promener le chien qui améliore la santé du propriétaire ou le fait d'être en présence d'un animal amical.

Quoi qu'il en soit, avec les chiens ou les cochons, les gens sont apaisés et heureux.

"Les cochons sont très mignons et très endormis", confie Paige Loomis. "Ils m'ont fait dormir.

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Un petit rhinocéros de Sumatra, une espèce menacée d'extinction, voit le jour en Indonésie

Le "Cube" a mené l'enquête sur les vidéos virales montrant des sauvetages d'animaux

Pourquoi la sensibilité animale devrait nous faire repenser notre rapport à la nourriture