La limite des 100 ml de liquide va être supprimée dans certains aéroports européens

Grâce aux nouveaux scanners de sécurité des aéroports, il ne sera plus nécessaire de retirer les liquides des sacs lors des contrôles.
Grâce aux nouveaux scanners de sécurité des aéroports, il ne sera plus nécessaire de retirer les liquides des sacs lors des contrôles. Tous droits réservés Canva
Par Angela Symons
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

En "déballant numériquement" nos sacs, les nouveaux scanners devraient permettre aux voyageurs d'économiser du temps, de l'argent et de limiter les déchets plastiques.

PUBLICITÉ

Les aéroports européens devraient commencer à assouplir leurs mesures de sécurité dans le courant de l'année.

De nouveaux scanners de haute technologie permettront l'élimination de la règle des 100 ml de liquide dans plusieurs aéroports, réduisant ainsi les temps d'attente des voyageurs.

Mais pourquoi la règle des 100 ml a-t-elle été mise en place en premier lieu et sa suppression rendra-t-elle les vols moins sûrs ? Voici tout ce que les voyageurs doivent savoir.

Pourquoi la règle des 100 ml de liquide est-elle en vigueur dans les aéroports ?

Depuis 2006, les passagers des compagnies aériennes du monde entier ne peuvent transporter que des liquides d'une contenance maximale de 100 ml dans leurs bagages à main.

Cette règle a été introduite en 2006 après que la police britannique a découvert un complot terroriste visant à faire exploser des liquides déguisés en boissons gazeuses sur une série de vols transatlantiques.

Les conspirateurs avaient l'intention d'assembler et de faire exploser un engin en plein vol, en injectant du peroxyde d'hydrogène et d'autres substances dans des bouteilles de soda de 500 ml, en laissant les bouchons scellés. S'il est mélangé à d'autres ingrédients à une concentration spécifique, ce produit de blanchiment courant peut devenir explosif.

Si le complot avait abouti, on pense qu'il aurait été beaucoup plus meurtrier que les attentats du 11 septembre. Il visait plusieurs vols en provenance du Royaume-Uni et à destination d'au moins cinq aéroports américains et deux aéroports canadiens.

Après cette découverte, les bagages à main ont été totalement interdits dans les avions par mesure de précaution. Cette mesure a ensuite été assouplie après que des tests ont été effectués pour déterminer quelle quantité de liquide pouvait être transportée en toute sécurité, et une limite de 100 ml a été introduite.

Les experts ont estimé qu'il n'était pas réaliste de mélanger des petits récipients à un plus grand pour créer un engin explosif dangereux à bord. Ils ont déterminé que l'engin explosif échouerait ou exploserait prématurément, blessant l'auteur de l'attentat mais n'endommageant que peu ou pas l'avion.

Depuis, les passagers ne peuvent donc emporter qu'un litre de liquide au maximum lors des contrôles de sécurité, dans des contenants de 100 ml maximum chacun. Ces contenants doivent être séparés dans un sac transparent refermable et retirés du bagage à main au moment de passer les scanners de sécurité.

Pourquoi la règle va-t-elle prendre fin ?

Après 18 ans, la règle sera bientôt abandonnée dans certains pays grâce à de nouveaux scanners de sécurité perfectionnés.

Utilisant la technologie de la tomographie assistée par ordinateur (CT), semblable à celle utilisée dans le domaine médical, ces scanners fournissent une image 3D claire du contenu des sacs des passagers.

Les images peuvent être pivotées à 360 degrés et être agrandies, ce qui permet une analyse approfondie qui s'apparente à un "déballage numérique du sac", explique le fabricant de l'appareil, Smiths Detection. Il s'agit d'une amélioration par rapport à l'imagerie 2D actuellement utilisée dans la plupart des aéroports.

Les scanners utilisent également des algorithmes sophistiqués de détection des menaces qui peuvent identifier les explosifs - y compris les liquides - et d'autres dangers, selon le ministère britannique des transports.

Les scanners 2D existants peuvent distinguer les matériaux organiques et inorganiques, en affichant les objets dans des couleurs différentes, mais les scanners CT vont encore plus loin.

Avec l'aide de l'intelligence artificielle, ils peuvent différencier les liquides - tels que l'eau, le peroxyde d'hydrogène ou l'alcool à haute teneur - et offrir une vue plus complète des appareils électroniques, selon le fabricant d'équipement Sens-Tech.

Si un article semble suspect, le sac est alors soumis à un contrôle plus approfondi par les agents de sécurité, qui l'inspectent à la recherche d'articles interdits.

Le nouveau scanner CT de Smiths Detection
Le nouveau scanner CT de Smiths DetectionBusiness Wire via AP

Avec la suppression de cette règle, les vols moins resteront-ils sûrs ?

La suppression de la règle des 100 ml de liquide ne rendra pas les vols moins sûrs. Au contraire, les nouveaux scanners amélioreront la sécurité, selon le ministère britannique des transports.

PUBLICITÉ

En effet, ils fournissent des images plus détaillées de ce que les gens transportent, ce qui permet de détecter plus facilement les menaces potentielles et les objets interdits.

Autres avantages :des contrôles plus rapides et une réduction des déchets plastiques, les passagers abandonnant les flacons de produits de toilette jetables au profit de contenants plus grands.

La nouvelle technologie pourrait également permettre aux passagers d'économiser de l'argent, puisqu'ils seront autorisés à apporter de l'eau et d'autres boissons de l'extérieur, au lieu de dépendre des boutiques coûteuses des aéroports.

A quelle date cette règle sera-t-elle supprimée en Europe ?

Certains aéroports européens ont déjà supprimé la règle des 100 ml de liquide. Les nouveaux scanners sont déjà utilisés à l'aéroport international de Teesside, dans le comté de Durham, au Royaume-Uni, à l'aéroport Schiphol d'Amsterdam et à l'aéroport international Leonardo-da-Vinci de Rome.

Plusieurs aéroports britanniques, dont ceux de Londres Gatwick et Heathrow, testent ces scanners depuis plusieurs années. Le gouvernement britannique a fixé la date limite pour le déploiement de la nouvelle technologie de sécurité en juin 2024, bien que certains aéroports considèrent que le début de l'année 2025 est une échéance plus réaliste.

PUBLICITÉ

Une fois les machines installées, la limite des 100 ml sera progressivement supprimée au cours des deux années suivantes. Le système pourrait aider les aéroports à traiter 30 % de passagers en plus par heure, selon Sens-Tech.

À l'avenir, les passagers seront autorisés à transporter jusqu'à deux litres de liquides dans leurs bagages à main, sans restriction de taille. Ils ne seront pas tenus de placer les liquides dans un sac en plastique ou de les séparer de leurs bagages lors du passage de la sécurité.

Les aéroports non européens seront-ils équipés de nouveaux scanners ?

Même une fois les nouvelles mesures mises en place, il restera conseillé aux passagers de vérifier les règles en vigueur dans les pays par lesquels ils transitent ou d'où ils reviennent, car de nombreuses destinations n'ont pas encore mis en place cette nouvelle technologie.

Si les scanners 3D ne sont pas installés dans l'aéroport d'où vous revenez, vous pourriez être contraint de jeter les liquides de plus de 100 ml dans vos bagages à main.

Seule une poignée d'aéroports européens ont prévu d'installer des scanners 3D. De l'autre côté de l'Atlantique, certains aéroports américains comme Hartsfield-Jackson d'Atlanta, Chicago O'Hare et LaGuardia de New York ont commencé à utiliser cette nouvelle technologie.

PUBLICITÉ

L'aéroport international Hamad de Doha, au Qatar, a également renforcé sa sécurité grâce aux nouveaux scanners.

Quel est l'impact des scanners 3D sur les appareils électriques ?

Les tablettes et les ordinateurs portables doivent actuellement être retirés des bagages de cabine avant de passer par les scanners de sécurité dans la plupart des aéroports.

Les scanners CT élimineront cette nécessité, car ils permettent d'étudier en détail les objets électriques tout en les gardant dans le sac.

Les amateurs d'appareils photo argentiques ont fait remarquer que l'augmentation des radiations émises par les nouveaux scanners pourrait endommager les pellicules argentiques, entraînant la formation de buée et la dégradation des couleurs. Certains utilisateurs de Reddit demandent à ce que leurs films soient examinés à la main, bien que cela soit laissé à la discrétion du personnel de l'aéroport.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le nouvel aéroport de Florence aura un vignoble sur son toit

Des singes momifiés retrouvés dans les bagages d'un passager à l'aéroport de Boston

Visiter Amsterdam, Venise, ou Tallinn lors d'une escale à l'aéroport