EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Élections européennes : la poussée de l'extrême droite va-t-elle peser sur les énergies renouvelables ?

Éoliennes en Allemagne
Éoliennes en Allemagne Tous droits réservés Ferdinand Ostrop/AP
Tous droits réservés Ferdinand Ostrop/AP
Par Tina Teng
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La montée en puissance des factions d'extrême droite au Parlement européen pourrait soumettre le secteur des énergies renouvelables à une forte pression. Les principales actions françaises dans le domaine de l'énergie verte ont déjà baissé en raison des bouleversements électoraux.

PUBLICITÉ

Lundi, les marchés boursiers français subissaient les effets de la décision présidentielle de convoquer les élections anticipées suite à la défaite cuisante de la Renaissance aux élections européennes en France, remportées haut la main par le Rassemblement national.

L'indice de référence CAC 40 a chuté de 1,4 % à la suite de cette nouvelle, les principales actions du secteur des énergies renouvelables, telles qu'Engie SA, Voltalia SA et Neoen SA, ayant perdu entre 1 % et 5 %.

L'extrême droite se sert du mécontentement public pour se renforcer

Les partis d'extrême droite ayant acquis un pouvoir considérable lors des élections européennes, certains secteurs, tels que les entreprises du secteur des énergies renouvelables, pourraient être affectés de manière significative par un éventuel changement de politique. Nombre de ces groupes d'extrême droite considèrent la transition vers l'énergie verte comme une ambition démesurée de l'Union européenne. Ils affirment que les réglementations climatiques contribuent à la hausse de l'inflation et exacerbent le coût de la vie.

Les groupes d'extrême droite affirment que les politiques vertes actuelles imposent des charges financières importantes aux citoyens et aux industries, attribuant la hausse de l'inflation et les coûts élevés des entreprises au respect des objectifs d'émission. Le mécontentement des entreprises et des ménages a servi de levier aux partis d'extrême droite, renforçant leur attrait populiste et conduisant à une augmentation notable du soutien de l'opinion publique. La présence accrue des partis d'extrême droite au Parlement européen ralentira probablement la mise en œuvre du Pacte vert (Green Deal) en intervenant dans les processus d'élaboration des politiques.

Risque de réduction des investissements dans les énergies renouvelables

Le secteur des énergies renouvelables a connu une année difficile en 2023 en raison d'une inflation importante et d'une hausse des taux d'intérêt. Contrairement aux entreprises de combustibles fossiles, qui ont bénéficié de la hausse des prix du pétrole due à la guerre, les entreprises axées sur les énergies vertes ont été confrontées à des difficultés. Ces entreprises dépendent souvent de dépenses d'investissement élevées, ce qui les rend particulièrement vulnérables aux taux d'intérêt élevés et à l'inflation. De nombreuses entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables dépendent des subventions publiques accordées dans le cadre de la mise aux enchères des énergies renouvelables. Cependant, ces enchères ont souffert de prix plafonds bas, ce qui a entraîné l'échec de l'attribution de projets en 2023.

Les partis d'extrême droite craignent que la transition verte ne réduise la compétitivité de l'Europe par rapport aux grandes économies, en particulier les États-Unis et la Chine. Leur influence sur les politiques pourrait se traduire par une diminution des investissements dans le secteur des énergies renouvelables, qui nécessite un soutien gouvernemental continu et des allocations de fonds.

Selon un rapport de la Banque centrale européenne, "la Commission européenne a estimé qu'un investissement supplémentaire de 620 milliards d'euros par an sera nécessaire entre 2023 et 2030." Ce montant représente environ 3,7 % du PIB de l'UE en 2023.

D'autre part, une dilution des réglementations écologiques pourrait profiter aux producteurs de combustibles fossiles, tels que TotalEnergies, en réduisant les coûts de la transition écologique et en abaissant les normes obligatoires en matière d'efficacité énergétique.

Rebond des actions dans le secteur des énergies renouvelables

L'indice européen des prix des énergies renouvelables a chuté de 24 % par rapport à l'année dernière et de 16 % depuis le début de l'année, tandis que l'indice Euro Stoxx 600 a augmenté de 13 % par rapport à l'année dernière et de 9 % cette année.

Toutefois, certaines actions dans le domaine des énergies renouvelables ont connu un rebond important depuis le mois de mars.

Les actions de la société espagnole de services publics Iberdrola ont bondi de 11 %, celles de la société finlandaise d'énergie ont augmenté de 17 % et celles de la société danoise d'énergie renouvelable Orsted ont progressé de 14 % au cours des trois derniers mois.

Le récent rebond de ce secteur a été favorisé par les attentes de réduction des taux des banques centrales et par les résultats positifs du premier trimestre. Ce rebond est le signe d'un regain de confiance de la part des investisseurs et suggère que, malgré les difficultés récentes, les perspectives à long terme des énergies renouvelables restent prometteuses, en particulier grâce à la possibilité de politiques monétaires favorables et à la poursuite de performances financières positives.

Le secteur des énergies renouvelables est principalement guidé par l'environnement macroéconomique plutôt que par l'influence politique. Bien que le pouvoir croissant de l'extrême droite puisse exercer une pression sur ce secteur en raison des résultats surprenants des élections, il est peu probable que cela modifie la tendance globale à long terme. La résistance des énergies renouvelables aux changements politiques souligne leur importance en tant que solution durable pour l'avenir, avec une croissance continue attendue à mesure que les préoccupations environnementales et les progrès technologiques conduisent à la transition vers des sources d'énergie plus propres.

Sources additionnelles • adaptation : Serge Duchêne

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le système Battolyser, nouveau fleuron des énergies renouvelables

L'Ukraine sera-t-elle le premier pays à se reconstruire grâce aux énergies renouvelables ?

Deux pays d'Europe sont alimentés à 100 % par des énergies renouvelables grâce à la montée en flèche de la capacité éolienne